Les troubles de la vision

Vous avez déjà sans doute entendu parler de ce que c’est un trouble de la vision. En effet, il s’agit d’un trouble de la réfraction de l’œil qui se traduit par une incapacité visuelle. On distingue la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et presbytie. Ces problèmes d’accommodation ont besoin d’un port permanent de lunettes avec des verres correcteurs.

Les différentes sortes de troubles de la vision

On peut citer quatre sortes de maladies de l’œil. On peut les regrouper en deux catégories : les troubles de réfraction et les problèmes d’accommodation.

Les troubles de réfraction

  • Les troubles de réfraction sont la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme.

La myopie est un trouble de la vision qui résulte de l’allongement du globe oculaire. Cela implique un gonflement de la cornée et du cristallin. Ainsi, les rayons lumineux ne vont pas directement vers la rétine. Ils sont légèrement orientés en avant.

  • L’hypermétropie est un trouble courant de la réfraction oculaire.

Il est considéré comme une forme inverse de la myopie. Un hypermétrope aura une vision floue près, car les rayons lumineux se focalisent en arrière de la rétine. L’aplatissement du cristallin ou le gonflement de la cornée peut en être également la cause.

  • L’astigmatisme se présente comme une anomalie de courbure de la cornée. Normalement, cette courbure doit être ronde, mais en cas d’astigmatisme, elle emprunte une forme ovale.

Les problèmes d’accommodation : la presbytie

Cette maladie de l’œil est une conséquence du vieillissement. Elle se traduit par une diminution de l’amplitude d’accommodation dans la vision d’une personne qui atteint ses 45 ans.

Quelles sont les solutions à prendre ?

Chaque maladie peut être corrigée par un traitement médical spécifique.

Pour la myopie, le sujet va avoir une vision floue sur les objets qu’il regarde, car l’image transmise au cerveau est reproduite de manière imparfaite. On peut la corriger avec des lunettes ou des lentilles progressives, ou verres multifocaux.

L’hypermétropie entraîne une mauvaise convergence des images. Ainsi, un enfant a besoin d’un grand effort d’accommodation permettant d’augmenter la convergence du cristallin. Cela se traduit par le port permanent de lentilles convergentes ou de verres convexes.

L’astigmate a un trouble de vision de près comme de loin. Il aura du mal à distinguer les lignes et les lettres. Il a donc besoin d’une correction avec des verres cylindriques ou des lentilles cornéennes.

Quant à la presbytie, ce trouble doit être corrigé par des verres convexes, pour une vision rapprochée.

Les troubles de la vision peuvent toucher toutes les personnes, quel que soit leur âge. Chaque maladie peut être corrigée avec des lunettes dotées de verres correcteurs spécifiques. Actuellement, les lentilles de contact représentent également une excellente alternative des lunettes.